IMG_20210601_142314_609.jpg

L'hypnose n'endort pas, elle nous réveille à nous-même

Comment ça marche l'hypnose ?

Capture d’écran 2021-08-10 à 16_edited.png

L’hypnose est une mise en relation à soi, à ses sois, et au monde qui nous entoure.


C’est un état de conscience élargi, comme étendu, une hyper-vigilance à nos eco-systèmes, à nos fonctionnements internes, inconscients, à nos apprentissages et à nos émotions.

L’hypnose est une rencontre.
Une rencontre avec les différentes parts de nous-même, celles qui voudraient, celles qui empêchent, celles qui rêvent, celles qui n’osent pas, celles qui ont peur, peur d’être oubliées, celles que l’on ne veut pas voir, celles qui demandent à être reconnues, celles qui nous disent "tu es nul.le, tu n’arriveras jamais à rien", celles qui…

 

Elle permet de leur donner vie d’une autre manière, de leur donner de la visibilité, de les personnifier, de les mettre en relief, de les apprivoiser, de les reconnaître, de les entendre, de les comprendre, de dialoguer, de négocier avec elles de nouvelles manières d’agir en lien avec nos demandes.


Catherine Contour nous dit que :

l'hypnose est un instrument d'émancipation. Une manière active d'être au monde, en présence. 

En cela grâce à l'hypnose vous créerez de nouvelles manières plus heureuses, d'appréhender le monde. 

 

L’hypnose permet de partir à la découverte de soi avec pour point de départ notre réalité subjective et les histoires que l’on se raconte depuis notre point de vue de nos difficultés. Ou comment à travers les expériences que nous avons vécues, notre propre système crée des comportements (des symptômes) qui sont des solutions pour maintenir un équilibre.
Ces comportements font partie de notre identité tellement nous nous sommes construits avec depuis tant d'années, et aujourd’hui ne sont plus adaptés, n'est-ce pas ?

 

Alors la question peut se poser : Qui suis-je sans ces comportements, sans ces symptômes ?
 

Et s’il était temps de faire une mise à jour ?

 

Parfois consciemment nous savons ce qui serait bon pour nous, ce que nous devrions faire ou mettre en place pour faire cap sur nos désirs, envies, besoins.

Je veux arrêter de fumer ? La solution parait simple, je ne dois pas allumer cette cigarette.
Je veux prendre ou perdre du poids ? Je dois augmenter ou réduire ma quantité de nourriture.
Je veux avancer sur un projet, arriver à l'heure? Je dois me lever plus tôt le matin, mieux organiser ma journée, passer moins de temps sur mon téléphone, anticiper, me mettre au boulot.
Je veux réussir mon examen ? Je ne dois pas stresser, cela ne sert à rien.

Je veux arrêter de me mettre en colère ? Je dois prendre de la distance avec les choses qui m'agacent, ne plus crier.
Je veux m'aimer comme je suis ? Je dois me détacher du regard des autres. 


Et pourtant cela reste en état de velléités.
On nous dit souvent que pour changer il faut de la volonté. Et si ce n'était pas qu'une histoire de volonté ?

 

Les vents parfois sont trop forts ou imprévisibles, pas dans la bonne direction.

 

 


François Roustang disait que :

"le marin avec ses voiles se soumet au vent pour avancer, il ne lutte pas contre".

 

Alors comment faire avec ?

Peut-être pouvons-nous nous dessaisir de ce que l’on connait de soi pour inventer et appréhender de nouvelles manières de faire. Cela grâce à des techniques hypnotiques qui me permettent de vous guider vers un état d’hypnose ou transe.
 

Entrer dans un état de transe c’est comme se centrer sur soi, entamer un voyage, quitter un état habituel d'attention vers un état où les perceptions se font différentes dans le but de créer cet autre état, où l’écoute de soi est nouvelle, où se développe une acuité de cette présence à soi.

 

Chaque transe est unique, et elles ont toutes en commun qu'elles sont des moyens de transports vers votre liberté. Elles permettent de reprendre les rênes de votre monture et d'en négocier la direction. L'hypnose que je pratique ne sera jamais de la soumission.

Cet état permet de poser pendant un temps l’esprit critique et analytique pour laisser émerger à la place un esprit plus sensible, plus émotionnel. Il est propice à faire des pas de côtés sur la vision que nous avons de nous même. En changeant d'angle cela permet un nouveau point de vue et d’imaginer de nouvelles possibilités, de nouvelles manières de faire, de créer de nouveaux apprentissages.


Vivre un état d'hypnose c'est aussi redonner une place au corps. Quelle place occupe-t'il dans votre quotidien ? Comment vos émotions résonnent-elles dans votre corps ? De quelle manière vous y prenez-vous pour l'écouter ?

À ce propos, avez-vous un corps ou êtes-vous un corps ?

 

« Je suis corps et âme » — ainsi parle l’enfant. Et pourquoi ne parlerait-on pas comme les enfants ?

Mais celui qui est éveillé et conscient dit : Je suis corps tout entier et rien autre chose ; l’âme n’est qu’un mot pour une parcelle du corps. (Nietzsche: « les contempteurs du corps », extrait de Ainsi parlait Zarathoustra).

Une séance d’hypnose est un catalyseur. Son rôle ?

Accélérer ou réorienter une énergie qui a pour principe le mouvement, cinétique.

Car oui, vous avez déjà commencé à changer en venant en séance et vous continuerez à le faire après.

Savez-vous où trouve-t-on du mouvement également ? Dans le mot émotion. Dérivé du mot émouvoir. Action de mouvoir. En séance il y aura des émotions, elles seront accueillies dans un cadre sécurisant et seront respectées. 

 

Avec quels outils ?

Avec l’hypnose, qu'elle soit ericksonienne, systémique (école de Palo Alto), conversationnelle. Avec la PNL (programmation Neuro Linguistique), le rêve éveillé augmenté par l’hypnose (REAH) développé par Marie Lisel, le RITMO (Retraitement des Informations Traumatiques par les Mouvements Oculaires) développé par Lili Ruggieri.

 

L’hypnose peut prendre des formes plus symboliques, imagées, avec le rêve éveillé augmenté par l’hypnose (REAH). Vos demandes se transposent en représentations, symboles, dans un univers onirique grâce à votre imaginaire, votre créativité. Et de pouvoir observer de quelles manières les actions que vous mènerez dans le rêve, produisent du changement dans votre quotidien. (voir rubrique témoignages)

 

Mon accompagnement sera le plus inclusif possible (désolé par avance si un aspect ne l’est pas, dites-le moi, j’y travaille et je progresse grâce à vous au quotidien).
 

Population LGBTQIA+, invalide, grosse, âgée, racisée, fétichisée, sexisée… vous êtes les bienvenues.
 

Nous subissons suffisamment de violences au quotidien pour exiger un accompagnement safe. Si vous ne vous reconnaissez pas dans ces termes vous êtes également bienvenu(e)s !

 

Un accompagnement en hypnose est une relation en inter-actions qui se construit à deux êtres humain(e)s, chacun, chacune avec ses forces et ses limites, ses savoirs et ses inconnus, ses expériences, ses sensibilités.
 

Ce qui m'amène au point suivant.
 

Je ne travaille pas avec les personnes qui me sont proches pour des raisons d'enjeux relationnels.

Pour les autres c’est possible sous certaines conditions. Si nous ne trouvons pas opportun de travailler ensemble je vous oriente vers d’autres personnes de confiance. De même si je ne suis pas à l’aise avec certaines demandes.

Sentez-vous libre également de choisir le ou la praticienne qui vous semble être bonne pour vous. Si vous estimez que ce n'est pas moi, faisons-nous ce cadeau. Ce serait un écueil de débuter un accompagnement sur ces bases.

Pour finir, l’hypnose ne se substitue en aucun cas à la médecine. C’est un accompagnement au changement. Seuls les médecins peuvent poser un diagnostic, procéder à des prescriptions. Si vous suivez un traitement médical, ce dernier est à maintenir rigoureusement. Consultez votre médecin avant de l’interrompre ou de le réduire. 

Je n'accompagne pas les personnes qui ont un trouble psychopathologique connu.